Tout savoir sur le cocotier

Même si dans nos régions la culture du cocotier se fait en pot, il reste tout de même le plaisir de voir son beau feuillage exotique illuminer nos intérieurs. Décoratif, majestueux et solaire, le plaisir de sa culture demande quelques efforts et du sérieux. Continuez pour tout savoir sur le cocotier.

Tout savoir sur le cocotier : caractéristiques

  • Noms communs : Cocotier, palmier à noix
  • Nom latin : Cocos
  • Famille : Arécacées
  • Type de plante : arbre à feuillage décoratif
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : persistant
  • Hauteur : jusqu’à 5 mètres
  • Multiplication : semis
  • Résistance au froid : faible
  • Type de sol : sableux
  • PH : neutre

Originaire des régions tropicales du Pacifique, le cocotier peut mesurer entre 5 et 30 mètres dans son habitat naturel. Le tronc est fin et irrégulier. Les feuilles sont pennées sans épines. La floraison a lieu toute l’année sous les tropiques en offrant de petites fleurs blanches ou jaunes. Il produit des fruits appelés noix de coco au bout d’environ cinq années de plantation. La chair blanche se consomme crue et le liquide contenu par le fuit est appelé lait de coco. Veuillez noter que le cocotier ne se cultive pas en pleine terre sous les latitudes européennes. Il s’installe en pot sous serre ou à l’intérieur de nos maisons. Cependant, sa culture reste assez difficile, sa beauté n’est présente que lorsque le sujet est jeune et votre arbre ne vous offrira ni fleurs ni fruits mais un beau feuillage.

Tout savoir sur le cocotier : planter

  • Préparez un mélange composé de 80% de sable et de 20% de terreau
  • Placez votre pot à la lumière et à l’abri des courants d’air frais
  • Choisissez une pièce aérée à la température assez chaude
  • Réalisez votre plantation d’avril à juin
  • Achetez un sujet aux feuilles dont les feuilles ne se sont pas encore divisées
  • Placez au fond du pot une couche de morceaux de tessons pour assurer le bon drainage des racines de votre arbre
  • Recouvrez d’une partie du mélange
  • Répartissez bien les racines du sujet
  • Comblez avec le reste du mélange
  • Tassez bien
  • Arrosez
  • Placez le pot au-dessus d’un plateau rempli de graviers ou de galets immergés dans l’eau pour apporter l’humidité nécessaire

Tout savoir sur le cocotier : entretien

  • Arrosez abondamment deux à trois fois par semaine
  • Ne laissez pas l’eau stagner dans la soucoupe
  • Diminuez les apports d’eau en hiver en arrosant une fois par mois tout en veillant à ne pas laisser la motte se dessécher
  • Utilisez de l’eau tiède non calcaire
  • Brumisez le feuillage dans la journée
  • Humidifiez les graviers et galets placés en-dessous du pot
  • Apportez un engrais pour plantes vertes ou pour agrumes durant la saison estivale
  • N’hésitez pas à pailler le pied avec des coques de pistaches pour apporter du sel au cocotier
  • En été, sortez progressivement votre arbre pour qu’il s’aère
  • Sachez que le plus difficile avec cette culture est de ne pas laisser le cocotier se dessécher
  • Lorsque le sujet est jeune, rempotez tous les printemps puis contentez-vous d’un surfaçage
  • Supprimez au fur et à mesure les palmes abîmées en les coupant à leur base

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *