Tout savoir sur le chou kale

Le chou kale est le terme le plus courant pour désigner le chou frisé non pommé. Très facile à faire pousser, le chou kale est très apprécié en Europe, et ce, depuis le Moyen-Âge. Très résistant à l’hiver, esthétique et très qualitatif sur le plan nutritionnel, il fait parti des légumes oubliés de retour sur le devant de la scène. Continuez pour tout savoir sur le chou kale.

Tout savoir sur le chou kale : caractéristiques

  • Noms communs : chou kale, chou frisé
  • Nom latin : Brassica oleracea var. acephala
  • Famille : Brassicacées
  • Type : légume potager bisannuel
  • Hauteur : 20 centimètres à 1 mètre
  • Couleurs des feuilles : vert tendre, vert foncé, violet
  • Exposition : ensoleillée, semi-ombragée
  • Type de sol: argileux, calcaire, drainé
  • Feuillage: persistant
  • Végétation : vivace

Ce chou se différencie des autres variétés par sa pousse non pommée, mais caractérisée par de longues tiges pouvant atteindre un mètre de longueur. Ses feuilles crollées de différentes nuances de vert et de violet sont très décoratives au potager. Très rustique avec une haute résistance au froid, vous pourrez récolter vos choux kale de l’automne au printemps. Historiquement très populaire dans la cuisine hollandaise, le chou kale est revenu dans nos assiettes avec la prise de conscience du manger plus sainement.

Tout savoir sur le chou kale : semis

Le chou kale apprécie particulièrement les sols argileux. Il apprécie la fraîcheur et résiste mal aux climats trop chauds.

  • Tassez la surface de la terre à l’aide du dos d’un râteau
  • Tracez un sillon d’environ deux centimètres de profondeur
  • Semez les graines une à une tous les centimètres
  • Recouvrez légèrement de terre
  • Arrosez à l’aide de micro aspersions
  • La levée aura lieu au bout d’une semaine
  • Repiquez un mois et demi après la levée

Tout savoir sur le chou kale : entretien

Le chou kale ne demande pas d’attention particulière, ce qui en fait un légume particulièrement facile. Vous pouvez cependant réaliser ces petites tâches afin que votre plante potagère se développe dans les meilleures conditions possibles :

  • Rafraîchissez le sol avec un arrosage fréquent
  • Paillez après les semis
  • Ajoutez du compost une fois par an

Tout savoir sur le chou kale : récolte

  • Commencez la récolte après les premières gelées en cueillant les feuilles au fur et à mesure de vos besoins en partant du bas
  • Ainsi, récoltez du début de l’hiver jusqu’au début du printemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *