Tout savoir sur l’aster

Les asters comprennent de nombreuses variétés de plantes vivaces dont les unes, de taille basse, ont des tiges qui se terminent par une fleur unique, s’épanouissant au printemps et en été. Les autres, de taille variée mais souvent élevée, fleurissent en bouquets à la fin de l’été et surtout à l’automne. Vous souhaitez tout savoir sur l’aster ?

Les fleurs sont assez semblables à de petites marguerites, de duplicature plus ou moins prononcée, mais présentant, pour la plupart, un coeur jaune d’or.

Tout savoir sur l’aster : Asters de printemps et d’été

Aster alpinus

Variété gazonnante, haute de 20 à 30 cm. Feuilles velues, lancéolées, dentées. Tiges terminées par une grande fleur de 3 à 5 cm de diamètre, bleu violacé, à disque jaune et passant au pourpre. Floraison de mai à juillet. Il existe quelques sous-variétés de ce type, à fleurs blanches, bleue, violettes ou roses.

Attrait : Plante naine, à port étalé, rustique et florifère.

Sol / Exposition : Terres siliceuses, à exposition ensoleillée.

Culture : C’est pratiquement le seul aster que l’on multiplie par semis. Effectuez-le en mai-juin, en pépinière ombragée, en terre légère. Repiquez en pépinière et mettez en place de préférence en automne (à défaut au printemps suivant) à 25 cm de distance.

Utilisation : Rocailles, bordures.

Aster “Oeil de Christ”

Plante de 50 à 60 cm de hauteur, à feuilles lancéolées, finement dentées. Grandes fleurs à ligules étroites, bleu lilas à disque jaune, disposées en corymbes lâches à l’extrémité des tiges.

Attrait : Floraison de fin juillet à septembre.

Sol / Exposition : Tous sols, à exposition ensoleillée.

Utilisation : Rocailles, bordures.

Tout savoir sur l’aster : Asters d’automne

Ce groupe comprend différentes espèces et variétés de tailles différentes, à fleurs petites, moyennes ou grandes et dont les coloris vont du blanc au violet foncé en passant par le rose, le rouge et le bleu.

Attrait : Floraison s’étalant de fin août à octobre-novembre.

Culture : Les asters, plantes vivaces très rustiques poussent dans tous les terrains et à toutes les expositions. Cependant, leur forte végétation finit par épuiser la terre où ils sont plantés. Il sera donc bon de les changer de place tous les trois ans ou de renouveler leur terre ; on en profitera pour diviser les touffes devenues trop fortes.

  1. Les asters se multiplient, en effet, le plus souvent pas éclats de touffes ou de drageons indifféremment à l’automne ou au printemps.
  2. Le semis, bien qu’il soit facile, n’est utilisé que pour la recherche de variétés nouvelles.

Sol / Exposition : Tous sols, toutes expositions.

Variétés : Parmi les variétés naines, signalons :

  • Alice : Rouge cerise, hauteur de 20/25 cm.
  • Marjorie : Rose, hauteur de 20/25 cm.
  • Snow-Sprite : Blanc, hauteur de 20/25 cm.
  • Victor : Bleu pâle, hauteur de 25/30 cm.

Les variétés hautes dérivent des asters novae angliae et novi-belgii. Ces deux espèces et surtout leurs hybrides sont très proches les uns des autres, les premiers différant des seconds par des tiges recouvertes de poils raides. Les plantes, touffues et ramifiées, sont garnies de feuilles allongées et portent à leur extrémité des corymbes composés de très nombreuses fleurs de coloris rose, rouge, bleu ou violet. Elles s’épanouissent de septembre à la fin octobre.

Utilisation : Les asters d’automne sont parmi les meilleures plantes vivaces pour les décors d’arrière-saison en compagnie des anémones du Japon, soleils vivaces, rubdeckias, verges d’or… On en fait également de magnifiques bouquets d’excellente tenue.

Aster novae-angliae

Ce sont des plantes à souche ligneuse vigoureuse. Les tiges robustes sont garnies de longues feuilles étroites et velues. Hauteur : 100/150 cm.

Aster novi-belgii

La souche est plus ou moins traçante, les feuilles sont étroites, lisses, vert foncé et lustrées. Hauteur : 80 à 140 cm.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *