Tout savoir sur l’andromède

L’andromède ou Pieris est un arbuste de terre de bruyère au feuillage lustré persistant. Décoratif, il se teinte de rose ou de cuivre avant de devenir rouge. Les fleurs, des petites grappes de clochettes vous raviront. Continuez pour tout savoir sur l’andromède.

Tout savoir sur l’andromède : caractéristiques

  • Noms communs : Andromède, Andromède du Japon
  • Nom latin : Pieris
  • Famille : Ericacées
  • Type de plante : arbuste à fleurs
  • Hauteur : 0,45 à 5 m
  • Multiplication : semis, bouturage, marcottage
  • Résistance au froid : élevée
  • Type de sol : terre de bruyère, humus, terreau
  • Ph : neutre, acide

Les andromèdes sont des arbustes persistants qui compte sept espèces d’arbuste ou petits arbustes originaires d’Amérique du Nord, d’Extrême-Orient et de l’Himalaya. Incluez le dans un massif de rhododendrons comme dans un parterre de vivaces pour le sublimer. Attention, le feuillage est toxique pour l’homme comme pour les animaux. Le feuillage lustré présente des bords crénelés. Il est rosé ou cuivré lorsqu’il est jeune pour devenir rouge plus tard. Les boutons de fleurs précoces forment des chaînettes pourpres puis s’épanouissent entre février et mai. Elles forment alors des petites grappes de clochettes blanches, roses ou pourpres.

Tout savoir sur l’andromède : planter

  • Placez le au soleil ou à la mi-ombre dans le Midi
  • Il apprécie les sols frais et acides et ne supporte pas bien les étés chauds et secs
  • Rustique jusqu’à -15°C, il est cependant sensible aux gelées printanières lorsqu’il est précoce
  • Plantez le abrité des vents du nord par un mur, un buisson ou en le plaçant sous la frondaison d’un bosquet de feuillus
  • Réalisez la plantation en automne ou au moment de la floraison afin d’apprécier son aspect
  • Constituez un mélange de 25% de tourbe, 25% de terre de jardin et 50% de terre de bruyère

Tout savoir sur l’andromède : entretien

  • Au printemps, enrichissez le sol avec du sang desséché et un paillage de feuilles mortes ou un engrais spécial terre de bruyère
  • Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure de leur apparition
  • Secouez la neige afin d”éviter la cassure
  • Protégez les plantes en pot avec un double voile d’hivernage si les hivers sont vraiment froids
  • Supprimez les fleurs après la floraison
  • Recéper un plant dégarni de la base en arrosant copieusement pendant la reprise printanière
  • La taille n’est pas nécessaire
  • Réduisez du tiers ou de moitié les nouvelles pousse dépendant de la place dont vous disposez et de la vigueur du plant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *