Tout savoir sur l’amarante

L’amarante se pare de longs épis colorés pour ornementer votre jardin. De plus, ses feuilles se consomment comme des épinards. Joliment surnommée “queue-de-renard”, cette plante aux nombreux atouts colorera vos massifs d’un nouvel éclat. Continuez pour tout savoir sur l’amarante.

Tout avoir sur l’amarante : caractéristiques

  • Nom commun : Amarante
  • Nom latin : Amaranthus
  • Famille : Amarantacées
  • Type : plante à fleurs, plante comestible
  • Végétation : annuelle
  • Feuillage : Caduc
  • Exposition : ensoleillée
  • Hauteur : 45 centimètres à 2 mètres
  • Multiplication : Semis
  • Résistance au froid : moyenne
  • Type de sol : argileux, calcaire, sableux, Humus
  • PH : alcalin, neutre, acide
  • Humidité : sol drainé

L’amarante est une plante à croissance rapide qui possède de grandes feuilles à l’apparence d’un petit buisson. Ses longues inflorescences pendent et retombent vers le sol. Traditionnellement, on trouvait l’amarante dans les jardins de religieux, lui valant le surnom de “discipline de religieuse”. En plus de sa chaude couleur, l’amarante est une plante comestible, ses feuilles se cuisinent comme des épinards quand ses graines sont très appréciées en céréales.

Tout savoir sur l’amarante : plantation

En serre :

Les amarantes vivaces ne sont pas forcément des rustiques, étant une frileuse, une culture en serre peut être nécessaire.

  • Plantez au début du printemps
  • Munissez-vous d’un pot au fond troué
  • Ajoutez une couche de billes d’argiles ou de graviers puis de terreau
  • Placez le pot avec la plante dans un emplacement lumineux

En pleine terre :

Utilisez votre amarante en massifs ou en plates-bandes. Votre amarante s’associera très bien avec des cosmos ou des dahlias.

  • Plantez dès le mois de mai
  • Ajoutez un mélange de compost et de terreau à votre terre
  • Arrosez copieusement la terre
  • Laissez tremper la motte de votre amarante un quart d’heure avant de la mettre en terre
  • Formez une cuvette

Tout savoir sur l’amarante : entretien

En serre :

  • Maintenez une humidité ambiante
  • Fertilisez pendant la période de croissance

En pleine terre :

  • Arrosez régulièrement en été
  • Tuteurez les variétés les plus grandes si vous êtes sujet aux vents
  • Paillez le pied des variétés vivaces pour les conserver d’une année à l’autre

Tout savoir sur l’amarante : maladies et nuisibles

  • Les pucerons se nourrissent de la sève d’amarante. Retirez les à la main ou utilisez un jet d’eau. Pulvérisez une solution d’eau savonneuse sur les plants atteints et renouvelez toutes les semaines tant que votre plante se fait envahir.
  • Escargots et limaces attaqueront les plants les plus jeunes. Une soucoupe remplie de bière devrait suffire à les éloigner de vos plantes, en effet, c’est le piège parfait puisqu’ils en raffole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *