Tout savoir sur la prêle

Une fois récoltée et pour pouvoir la conserver et l’utiliser toute l’année, laissez-la sécher à l’air libre. C’est un complément alimentaire de qualité, qui pousse librement et/ou qui nécessite peu d’attention. Continuez pour tout savoir sur la prêle.

Tout savoir sur la prêle : les caractéristiques 

  • Noms communs : Prêle des champs, Queue-de-renard, Queue-de-rat
  • Nom latin : Equisetum arvense
  • Famille : Équisétacées
  • Type de plante : Plante ornementale, plante à feuillage décoratif
  • Feuillage : Caduc
  • Hauteur : 0,15 à 0,45 m 
  • Multiplication : Semis, division 
  • Résistance au froid : Résistante   
  • Type de sol : Humus, sol sableux ou caillouteux
  • PH : Sol drainé ou humide 

Originaire de l’hémisphère Nord, la prêle des champs est une plante typique des grands espaces sauvages. Cette plante pousse naturellement avec les adventices dans les champs, les bords de chemins, les littoraux et même en altitudes jusqu’à 1500 mètres. 

Elle possède un très grand système racinaire composé de longs rhizomes et racines fibreuses secondaires. Pas très haute, elle se multiplie rapidement en formant des colonies clonales. 

La prêle est généralement plus visible au moment de l’été. 

Tout savoir sur la prêle : la semer 

Pour planter la prêle, favorisez une pleine exposition au soleil avec un sol humide et bien drainé. Même si la plante résiste bien à la sécheresse, elle se développera plus facilement avec un apport d’eau quotidien. 

La prêle sera en difficulté dans son développement sur des sols trop pauvres, sableux ou avec du gravier. La plante supporte assez mal la concurrence des autres plantes sur les apports d’engrais. 

Une fois l’emplacement bien choisi, creusez quelques trous et insérez-y directement le rhizome, son système racinaire fera tout le reste du travail. Pour la planter, choisissez la bonne période. On vous conseille de choisir le début du printemps. 

Tout savoir sur la prêle : l’entretenir 

La bonne surprise est que cette plante ne demande aucun entretien particulier, si ce n’est quelques arrosages de temps à autre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *