Tout savoir sur la pâquerette

La pâquerette, blanche, rose, ou rouge décore pelouses, talus, massifs et jardins depuis des décennies. Véritable madeleine de Proust pour certains, elle est très simple à cultiver. Si son nom est littéralement “la fleur de Pâques”, elle fleurit de février à novembre. D’une excellente rusticité, elle pousse à l’état sauvage dans tous les sols. Continuez pour tout savoir sur la pâquerette.

Tout savoir sur la pâquerette : caractéristiques

  • Nom commun : pâquerette
  • Nom latin : bellis perenis
  • Famille : Astéracées
  • Type de plante : plante comestible
  • Exposition : ensoleillée, mi-ombragée
  • Végétation : vivace, bisannuelle
  • Feuillage : persistant
  • Hauteur : 30 centimètres
  • Multiplication : semis, division
  • Résistance au froid : élevée
  • Type de sol : argileux, calcaire, sableux, caillouteux, humus
  • PH : alcalin, neutre, acide

La pâquerette est une vivace que l’on retrouve la majorité de l’année dans nos jardins mais également à l’état sauvage dans les prairies, parcs et champs. D’origine européenne, elle pousse sur tous les sols. Le jour, elle suit la trajectoire du soleil et la nuit, elle se referme. Elle possède des feuilles lancéolées et spatulées d’un vert vif et à l’aspect légèrement duveteux. A partir de février, la floraison commence, et ce, jusqu’en novembre. Les fleurs solitaires forment des capitules aux ligules blanches et un disque jaune. Elle possède des vertus médicinales et est comestible crue en salade ou cuite en farce. Attention, ne confondez pas la pâquerette avec la pâquerette des murailles qui appartient au genre Erigeron et qui pousse sur les murs.

Tout savoir sur la pâquerette : planter

  • Plantez en jardinière, bordure, massif, ou encore rocaille
  • Associez aux jacinthes, tulipes et narcisses
  • Cultivez-les en tant que bisannuelles pour une floraison encore plus belle
  • Semez en été puis repiquez les plantes en godet ou pépinière pour les mettre en place en septembre ou le printemps suivant

Semer

  • Bêchez la terre
  • Griffez la terre pour l’émietter
  • Retirez les petits cailloux avec un râteau
  • Semez à la volée en répartissant bien les graines
  • Tamisez le terreau et répartissez le en légère couche sur les semis
  • Tassez avec le dos du râteau
  • Arrosez en pluie fine
  • Semez en caissette en commençant par tapissez le fond de cette dernière de graviers ou billes d’argile
  • Versez un terreau pour semis que vous allégerez avec un peu de sable
  • Tassez
  • Placez la caissette à la chaleur en maintenant le semis humide
  • Plantez 15 à 20 pieds par m²

Planter

  • Les pâquerettes résistent à des températures allant jusqu’à -15°C
  • Préparez un massif
  • Bêchez sur une dizaine de centimètres de profondeur
  • Retirez les cailloux
  • Arrachez les adventices
  • Griffez pour casser les mottes
  • Creusez des trous de la taille de la motte
  • Espacez les trous d’environ quinze centimètres
  • Ramenez la terre autour de la motte et tassez
  • Arrosez près du sol

Tout savoir sur la pâquerette : entretien

  • N’arrosez que le mois suivant la plantation ou en cas de fortes sécheresses
  • Apportez de l’engrais tous les 15 jours durant la période de végétation et en potée
  • Coupez les fleurs fanées au fur et à mesure de leur apparition dans la jardinière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *