Tout savoir sur la lavatère

La lavatère est une belle plante arbustive à la floraison incroyable ! Originaire du bassin méditerranéen, elle est la plante toute indiquée pour un jardin en bord de mer ou pour composer un jardin à l’ambiance méditerranéenne. Peu exigeante et à la croissance rapide, elle conviendra à tous les jardiniers. Continuez pour tout savoir sur la lavatère.

Tout savoir sur la lavatère : caractéristiques

  • Nom commun : Lavatère, mauve en arbre
  • Nom latin : Lavatera
  • Famille : malvacées
  • Type de plante : arbuste à fleurs
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : persistant, semi-persistant
  • Hauteur : entre 60 centimètres et 2 mètres
  • Multiplication : bouturage
  • Résistance au froid : moyenne, élevée
  • Type de sol : calcaire, sableux, caillouteux, humus
  • PH : alcalin, neutre

Les lavatères arbustives sont issues d’espèces originaires des zones rocheuses du bassin méditerranéen ou d’Asie centrale. Avec sa croissance rapide, la lavatère forme assez vite un buisson touffu à la hauteur variant selon les variétés. Les rameaux partent de la souche et sont couverts d’un feuillage persistant à semi-persistant et duveteux. Les feuilles, de couleur grises, forment des lobes palmés. La floraison, abondante et de longue durée se caractérise par des fleurs à la coupe simple, d’environ 6 centimètres de diamètre. Celles-ci se parent de différentes teintes de rose ou de blanc ou même parfois des deux. Elle apparaissent sur la partie haute des tiges, en solitaires ou en grappes. Isolée ou en groupe, dans un massif ou en haie libre, la lavatère se marie facilement aux autres arbustes tout en apportant du volume à votre jardin.

Tout savoir sur la lavatère : planter

  • La lavatère arbustive apprécie particulièrement le bord de mer
  • Plantez-la dans un sol léger et profond avec un drainage bien assuré
  • Choisissez un contenant de 40 centimètres en tout sens pour une culture en pot
  • En pot, réalisez un mélange de terre et de terreau pour rosiers à parts égales
  • Plantez au printemps ou à la fin de l’été dans les régions à l’hiver doux
  • Retirez des adventices avec leurs racines
  • Ajoutez un amendement organique, du fumier ou du compost bien décomposé
  • Ajoutez du terreau à hauteur de 50% si vous possédez une terre naturellement lourde
  • Taillez les branches d’un tiers afin de favoriser l’enracinement
  • Espacez les pieds de minimum un mètre en massif et de 80 centimètres en haie
  • Arrosez copieusement, c’est à dire 10 à 15 litres

Tout savoir sur la lavatère : entretien

  • Arrosez régulièrement mais sans excès d’eau jusqu’à la reprise
  • Maintenez le substrat de votre lavatère en pot frais en arrosant tous les 4 jours lorsque la température excède les 20°C
  • Ajoutez de l’engrais à votre culture en pot une fois par mois entre mai et août
  • Paillez en été pour conserver la fraîcheur et en hiver pour protéger la souche
  • Apportez du compost au début du printemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *