Tout savoir sur la dionée

La dionée est sans doute la plante carnivore la plus emblématique. Elle est souvent appelé “attrape-mouche” ou encore “gobe-mouche de Vénus” et est très appréciée, tant par sa beauté que par son anatomie. Vous souhaitez tout savoir sur la dionée?

Tout savoir sur la dionée : Un peu d’histoire

  • La dionée, ou dionaea muscipula est une plante originaire d’Amérique du nord, et plus particulièrement de Caroline du nord et de Virginie. La dionée appartient à la famille des droseraceae, famille qui comprend pas moins d’une centaine d’espèces.
  • C’est en 1763 qu’Arthur Dobbs fait la découverte de cette mystérieuse plante. À cette époque , Dobbs est alors gouverneur de Caroline du Nord et attise la curiosité des scientifiques par sa découverte. Le terme “attrape-mouche” voit également le jour.
  • 5 ans plus tard, le biologiste et botaniste John Ellis, (après avoir étudié le spécimen) observe la carnivorité de la plante. Cette hypothèse n’est toutefois pas validée par le naturaliste Carl von Linné qui qualifie la plante comme étant un “miraculum Naturae”. Il nomme alors la dionée “Venus flytrap” en référence à la déesse de l’amour et de la beauté.
  • Il faudra attendre l’année 1865 pour que le célèbre naturaliste Charles Darwin démontre la carnivorité de la dionée dans son ouvrage “Les plantes insectivores”.

Tout savoir sur la dionée : Le mécanisme biochimique

  • La dionée reste encore à l’heure d’aujourd’hui l’une des plantes les plus utilisées dans le domaine de l’enseignement des sciences naturelles expérimentales.
  • Les bouts des feuilles de la dionée sont constitués de 2 lobes reliés par une nervure centrale. Le contour des lobes est composé d’excroissances en forme de pointes appelées “dents”. Des glandes nectarifères sont présentes à la base des dents. Ce sont elles qui vont amener les proies à venir se poser sur la face interne des lobes.
  • Sur la face interne des lobes, on distingue des poils sensitifs (3 en moyenne) qui, une fois touchés par la proie permettront aux lobes de s’incurver. C’est à ce moment-là que le piège se referme ne laissant aucune possibilité de retraite pour la victime.
  • Il est important de savoir que les lobes de la dionée se refermeront seulement si l’un des poils sensitifs est touché à deux reprises dans un intervalle de plus ou moins 20 secondes. Par ailleurs, chaque piège ne peut se refermer que 3 fois dans sa vie. Il est donc important de ne pas provoquer artificiellement le mécanisme.
  • Une fois l’insecte pris au piège, la dionée prendra en tout une vingtaine d’heures avant de débuter sa digestion. Ce sont les enzymes contenues dans les lobes de la plante qui vont permettre la digestion des protéines.

Tout savoir sur la dionée : La plantation

Où la planter ?

  • Pour une culture en intérieur, placez le pot derrière une fenêtre à température ambiante. Gardez-la à une température située entre 18 et 28 degrés en été, et de 1 à 8 degrés en hiver.

Quand la planter ?

  • Il est préférable de planter votre dionée au printemps et de préférence en mars et avril. Si vous souhaitez semer des graines, utilisez une mini-serre avec une forte hygrométrie. Préférez une température comprise entre 10 et 13 degrés.

Comment la planter ?

En intérieur :

  • La plante nécessite une terre très légère et beaucoup de lumière. Elle aura donc besoin d’un mélange composé de terre de bruyère, de tourbe blonde et de sable. Vous pouvez également utiliser quelques éléments drainants tels que des billes d’argile qui éviteront à la plante de se noyer.
  • Utilisez de préférence un grand pot troué muni d’une soucoupe. Préparez le mélange créé en amont et plantez votre plante. Après avoir humidifié votre substrat avec de l’eau non calcaire, placez la plante derrière une fenêtre.

En extérieur :

  • Une plantation de dionée dans votre jardin est toute à fait possible. Il est toutefois nécessaire de protéger votre plante des éventuelles gelées. La dionée est une plante vivace qui rentre en dormance en hiver et renaît avec l’arrivée du printemps.
  • Veillez à utiliser l’engrais ou le substrat adéquat si vous décidez de planter la dionée dans votre jardin. En effet, la terre de votre coin de verdure n’est peut-être pas adaptée à cette dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *