Tout savoir sur la chicorée sauvage amère

Les feuilles de cette race, longues et dentées, peuvent se consommer en vert à l’état jeune mais leur amertume en limite beaucoup l’emploi sous cette forme. Elle est, par contre, très cultivée pour la production de la “barbe de capucin”. La chicorée amère est aussi utilisée pour la nourriture des lapins qui en sont friands. Vous souhaitez tout savoir sur la chicorée sauvage amère ?

Tout savoir sur la chicorée sauvage amère : Particularités de la végétation

La “barbe de capucin”, est un feuillage étiolé dont la croissance à l’abri de la lumière adoucit la saveur.

Tout savoir sur la chicorée sauvage amère : Culture

Semez-la en place d’avril à juin, en rayons espacés de 25 cm et, lorsque les jeunes plants ont développé 3 ou 4 feuilles, éclaircissez-les à 8 /10 cm de distance. Durant l’été, tenez le terrain propre par des binages répétés.

A partir de novembre et successivement au fur et à mesure des besoins, arrachez les chicorées avec toutes leurs racines. Égalisez la longueur de ces dernières, supprimez leurs ramifications secondaires et coupez les feuilles 1 cm au-dessus de leur base.

Prenez garde de ne pas endommager le bourgeon central qui donnera naissance aux feuilles consommables.

Pour provoquez la croissance de celles-ci, enjaugez les racines en caver, cellier, etc…, dans un mélange de terre et tourbe, sable ou terreau maintenu légèrement humide. Le point de départ des feuilles (collet) doit se trouver juste au-dessus du “sol”.

Si le local n’est pas naturellement obscur, privez la culture de lumière par un artifice quelconque, en la couvrant par exemple d’un film plastique noir opaque (film pour paillage), d’une caisse ou d’un carton renversé, etc…

Si la température atteint une quinzaine de degré, vous obtiendrez un mois plus tard de longues pousses étiolées, filiformes et découpées auxquelles leur aspect vaut le nom évocateur de “barbe de capucin”.

Tout savoir sur la chicorée sauvage amère : Récolte

Cueillez-les feuille à feuille pour ne pas blesser le bourgeon central qui redonnera plus tard une seconde coupe sur les mêmes racines.

Tout savoir sur la chicorée sauvage amère : Utilisations

La barbe de capucin est habituellement consommée crue, en salade, mais peut être cuite au jus.

Tout savoir sur la chicorée sauvage amère : Variété

Chicorée sauvage amère : La seule cultivée, l’amertume de ses feuilles longues et dentées disparaît lors du forçage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *