Tout savoir sur la chicorée sauvage améliorée

On réunit sous cette désignation plusieurs races qui ont perdu l’amertume excessive de la précédente. Elles sont de forme, de culture et d’utilisation différentes. Nous vous les présentons suivant leur époque préférentielle de production. Vous souhaitez tout savoir sur la chicorée sauvage améliorée ?

Tout savoir sur la chicorée sauvage améliorée : Pour récolter en été

Chicorée Chioggia race Carmen : Variété précoce pour récolte d’été donnant de belles pommes bien colorées. Très bonne résistance à la montée à graines.

  • Semez en place à partir du mois de mars, éclaircissez un mois plus tard à 20 cm de distance.
  • Récoltez à partir de juillet.

Tout savoir sur la chicorée sauvage améliorée : Pour récolter en automne

Chicorée Pain de Sucre : Produit des feuilles très amples qui s’enroulent pour former un cornet central. Cette sorte de pomme, très régulière, qui évoque celle d’une romaine, peut atteindre 40 cm de hauteur et ses feuilles intérieures blanchissent naturellement.

Les chicorée Pain de Sucre ne résiste pas aux fortes gelées sous les climats de type Ile-de-France. En régions plus favorisées, vous pouvez toutefois la semer plus tard, de fin juillet au 15 août : elle pomme alors en février-mars, après les froids.

Cultivez comme la précédente, mais éclaircissez à 30 cm au moins de distance.

  • Récolte : à partir de septembre-octobre.
  • Utilisations : à consommer cuite ou crue.

Tout savoir sur la chicorée sauvage améliorée : Pour récolter en fin d’hiver

Chicorée sauvage rouge de Vérone : Elle est originale par son mode de développement :

  1. Semée en place vers le 15 juin, en rangs espacés de 30 cm, puis éclaircie à 10 cm d’intervalle, elle développe jusqu’en automne de grandes feuilles vertes aux côtes marquées de rouge.
  2. Ces dernières peuvent être coupées au ras du sol en automne, les racines restant en terre ; mais l’expérience montre que cette opération est inutile et même souvent défavorable au rendement ultérieur. Laissez-les donc telles quelles.
  3. A la reprise de la végétation, le bourgeon central porté par chaque racine forme alors une pomme serrée à feuillage intensément coloré de rouge pourpre et à côtes blanches, dont la forme évoque celle d’un très gros chou de Bruxelles.

En pleine terre, cette production se produit à partir de février. Vous pouvez aussi l’avancer d’un grand mois en sectionnant les racines quelques centimètres au-dessous du collet et en rentrant les plantes en cave, avec leur motte à partir de janvier. Recouvrez-les au départ de sacs maintenus humides et les pommes apparaîtront au bout de 10 à 15 jours selon la température du local.

  • Utilisations : La chicorée de Vérone fournit des salades originales et particulièrement appréciées à cette époque.

La chicorée sauvage améliorée blonde : Forme une sorte de pomme qui la fait ressembler à une petite laitue, mais ses feuilles arrondies sont d’un vert doré très frais, son goût est agréablement relevé d’une très légère amertume.

Semée en place du 15 juillet au 15 août en rangs espacés de 30 cm puis éclaircie à 15 cm de distance, elle est bonne à récolter en février-mars, soit à une époque où il n’y a pratiquement plus d’autre salade de pleine terre. Elle peut aussi être semée plus tôt, depuis mai ; toutefois sa production est alors concurrencée par celle des laitues, chicorées frisées et scaroles d’automne.

N’hésitez pas à utiliser un film de paillage pour potager pour votre culture de chicorée sauvage améliorée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *