Tout savoir sur la chayotte

La chayotte appelée aussi christophine fait partie des légumes-fruits exotiques cultivables en France. Elle nécessite une attention particulière mais le résultat en vaut la peine ! Continuez pour tout savoir sur la chayotte.

Tout savoir sur la chayotte : les caractéristiques

  • Noms communs : Chayotte, Christophine, Chouchou
  • Nom latin : Sechium edule
  • Famille : Cucurbitacées
  • Type de plante : Plante comestible. 
  • Feuillage : Caduc.
  • Hauteur à maturité : 2 à 5 mètres. 
  • Multiplication : Semis.
  • Résistance au froid : Fragile.
  • Type de sol : Humus
  • PH : Neutre, acide.

La chayotte est un légume historique venant des Amériques et notamment des Aztecs. Ancrée depuis des siècles dans les pays chauds, elle a pris différentes appellations au fur et à mesure de son expansion (christophine, chouchou, sosoty…). 

Sa principale faculté est sa comestibilité, quasiment toutes les parties se mangent : les pousses, les feuilles, ou encore les tubercules. 

Plus ou moins semblable à la courge, c’est une plante grimpante qui s’accroche avec des vrilles que ce soit sur le sol ou sur son support. Le fruit ressemble plus ou moins à une grosse poire couleur crème ou vert pâle, assez biscornue. 

Tout savoir sur la chayotte : la semer 

  • Tout d’abord, faites en sorte que la plante puisse être placée dans un endroit chaud, idéalement dans une serre
  • En pot, semez-la dès le mois de mars.  
  • En pleine terre, attendez le mois de mai pour éviter qu’elle ne gèle.
  • Plantez le semis dans un pot d’au moins 20 cm de large avec un tuteur, en pleine exposition au soleil, pour la lumière et la chaleur. 
  • En pleine terre, plantez-la contre un support pour qu’elle puisse grimper jusqu’à 2 m.
  • Apportez du compost de manière généreuse.

Tout savoir sur la chayotte : l’entretenir 

  • L’entretien est assez simple, arrosez généreusement et régulièrement.  
  • Aucune taille n’est nécessaire.
  • Récoltez les fruits en automne.
  • Attention, la plante est très sensible au froid et au gel ! Préservez les pieds en pot à l’abri du gel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *