Tout savoir sur la betterave

Plante bisannuelle, c’est-à-dire montant normalement à graine au cours de sa seconde année de croissance. La racine charnue, à chair rouge, est toutefois consommable en première saison, au terme de quelques mois de culture. cette espèce est spontanée sur les côtes françaises. Vous souhaitez tout savoir sur la betterave ?

Tout savoir sur la betterave : Graines

Type de graines : Réunies par 2 ou 3 en “glomérules” de la grosseur d’un pois pour que l’on sème tels quels, sans les diviser.

Nombre de graines au gramme : Environ 50 graines.

Temps de levée : Levée en 8/10 jours à 9/10°C.

Rendement : 2 à 3 kg/m².

Tout savoir sur la betterave : Particularités de la végétation

Un semis trop précoce ou réalisé à trop basse température, ou encore une période de sécheresse provoquant un arrêt de végétation, peuvent conduire à une montée à graine anticipée qui annule la production. Certaines variétés sont plus résistantes que les autres à ce phénomène.

La betterave supporte bien la chaleur mais craint le gel, tant au printemps sur les jeunes plants qu’à l’automne sur les racines bonnes à récolter : ne plantez donc pas trop tôt sans protection et n’arrachez pas trop tard.

Tout savoir sur la betterave : Sol – Fumure

La betterave préfère les sols siliceux assez frais mais accepte la plupart des terrains, pourvu que ceux-ci soient convenablement fertilisés et bien ameublis :

  • A l’automne, labourez à grosses mottes en enfouissant 4 kg/m² de fumier ou compost très décomposé.
  • Au printemps, 15 jours avant le semis, griffez ou fraisez en surface après avoir épandu 100 g/m² d’engrais de fond.

Tout savoir sur la betterave : Culture

Durée de la culture : 3 à 4 mois selon la variété et l’époque.

Semis

Le semis en pépinière suivi de la plantation en place est parfois préconisé pour les situations exposées aux gelées tardives. Nous ne le conseillons pas car l’arrêt de végétation provoqué par le repiquage nuit à la qualité des produits (racines filandreuses, présentant des zones de couleur claire). En telles situations, si vous voulez semer tôt, faites-le sous abri : tunnel plastique ou voile de forçage.

Pour toutes les variétés, pratiquez le “semis dispersé sur rang large”, directement en place.

Tracez à la serfouette des sillons à fond plat, de 8 à 10 cm de largeur, espacés de 40/50 cm.

Semez clair, à raison de 30 à 50 glomérules par mètre linéaire. Après avoir recouvert la semence, tassez le sol et arrosez.

Éclaircissage

Plusieurs plantes lèvent à l’emplacement de chaque glomérule : éclaircissez en deux fois, de manière à n’en laisser qu’une tous les 10 à 12 cm en quinconce, soit 15 à 20 par mètre linéaire ; binez pour éliminer les mauvaises herbes.

Les semis peuvent s’échelonner à partir de mars pour les variétés hâtives et à partir de mai pour les tardives afin de récolter successivement de juillet jusqu’en arrière-saison.

Tout savoir sur la betterave : Récolte

En fin octobre-novembre, juste avant les gelées, laissez les racines “se ressuyer” (sécher) sur le terrain quelques jours après l’arrachage. Supprimez le feuillage avec le haut du collet ainsi que les racines secondaires s’il y a lieu.

Entassés en silo ou enfoncées dans du sable ou de la tourbe en local frais mais hors gel, les betteraves se conservent jusqu’au printemps suivant.

Tout savoir sur la betterave : Utilisations

La betterave rouge se consomme crue, finement râpée ou le plus souvent après cuisson. Cette dernière est faite à l’eau, en autocuiseur, ou bien au four ou sous la cendre. La présentation en salade est la plus courante.

Tout savoir sur la betterave : Variétés

Elles peuvent être classées selon la forme de leurs racines et par ordre de précocité décroissante.

Racine ronde aplatie

Betterave d’Egypte race Émir : Forme régulière. Chair d’un rouge très foncé et d’une excellente qualité gustative. De végétation rapide, c’est également la plus résistante à la montée à graines. Elle produit donc très tôt sur semis précoce. Récoltez de bonne heure (diamètre 10 cm au plus), pour profiter pleinement de sa qualité et de sa précocité.

Racine sphérique

Betterave rouge Nobol : Racines globuleuses, lisses et régulières à chair de couleur rouge foncé. Egalement très résistante à la montée à graines, sa précocité est comparable à celle de la précédente.

Betterave Warrior hybride F1 : Racine de couleur rouge foncé, très ronde et lisse, très homogène et productive. Taux de sucre élevé, excellente qualité gustative.

Betterave rouge Globe : Physiquement voisine de Nobol, elle est de croissance moins rapide et moins résistante à la montée à graines ; elle es, par contre, de bonne conservation. Elle convient donc pour les cultures d’été et d’automne.

Betterave de Détroit race Short Top : Racine sphérique et régulière à chair tendre, foncée et très sucrée. De conservation en silo ou en cave. Semez en mai-juin, récoltez d’août à novembre.

Racine conique allongée

Betterave rouge Crapaudine (betterave écorce) : Racine allongée, presque complètement enterrée, à peau noire crevassée et gercée. Chair violet foncé, très sucrée. Variété très peu commercialisée mais recommandée en culture d’amateur pour sa qualité gustative supérieure lorsqu’elle est cuite au four ou sous la centre. Exige un sol meuble, profond, non caillouteux. Récoltez jeune (moins de 20 cm de longueur et 5 cm de diamètre) pour bénéficier du maximum de qualité. Convient surtout pour la consommation d’automne et d’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *