Quelles sont les différentes formes palissées des arbres fruitiers ?

Ces formes se développent suivant un seul plan et nécessitent d’être palissés, c’est-à-dire fixés à un support, simple fil de fer tendu entre deux poteaux pour les cordons horizontaux. Alors quelles sont les différentes formes palissées des arbres fruitiers ?

C’est un peu plus compliqué pour les diverses palmettes plantées, soit contre un mur (espalier), soit le long d’une allée (contre-espalier).

Sur des fils de fer, tendus horizontalement, sont fixées verticalement ou en oblique des lattes de bois, tous les 30 cm pour pommier et poirier, tous les 50 cm pour le pêcher.

Les formes palissées sont donc plus compliquées et plus coûteuse d’installation et d’entretien mais, en revanche, elles offrent des avantages certains : idéales pour les petits jardins, possibilité de rendre productif les murs de clôture, grande densité de plantation, arbres très accessibles pour les traitements ou cueillettes…

Quelles sont les différentes formes palissées des arbres fruitiers : Cordon horizontal

Distance de plantation : 2,5 à 3 m pour les cordons à 1 bras, 4 à 5 m pour les cordons à 2 bras.

Cette forme est réservée au pommier, le poirier ayant un bois trop raide. Greffé sur un porte-greffe très faible, le scion qui se développe, au cours de sa première année de croissance, est coudé lorsqu’il est encore souple, à 40 cm ou à 80 cm suivant la hauteur désirée pour donner un cordon “bras”.

Pour obtenir deux bras, le scion est taillé à 35 ou 75 cm et les deux branches supérieures qui se développent sont palissées, de part et d’autre, à 40 ou 80 cm de hauteur.

Les cordons horizontaux sont souvent plantés de chaque côté d’une allée. Ils permettent d’obtenir de gros et très beaux fruits forcément peu nombreux.

Quelles sont les différentes formes palissées des arbres fruitiers : Cordon vertical

Distance de plantation : 50 cm.

Surtout utilisé pour la vigne, nous l’étudierons en détail dans un article consacré à cette espèce. On peut l’utiliser aussi pour pommier et poirier, mais il est assez difficile de conserver les coursonnes du bas.

Quelles sont les différentes formes palissées des arbres fruitiers : Palmette en U simple

Distance de plantation : 60 cm à 1m.

Le jeune scion, sur porte-greffe faible, est taillé à 20 cm de hauteur. Deux rameaux se développent et sont palissés de part et d’autre sur deux lattes verticales séparées de 30 cm (poirier, pommier) ou de 50 cm (pêcher, abricotier).

La palmette U simple, n’ayant que deux branches peut garnir assez rapidement un mur d’une certaine hauteur. Choisir le porte-greffe et la variété en fonction du résultat recherché.

Quelles sont les différentes formes palissées des arbres fruitiers : Palmette en U double

Distance de plantation : 1,20m.

Le départ s’effectue comme pour le U simple, mais les deux branches qui s’éloignent de part et d’autre du tronc sont à leur tour taillées à 30 cm de celui-ci et les 4 branches ainsi obtenues sont palissées verticalement sur des lattes distantes de 30 cm. La sève est ainsi équitablement répartie et l’arbre se trouve bien équilibré.

Poiriers et pommiers sont couramment cultivés sous cette forme.

Quelles sont les différentes formes palissées des arbres fruitiers : Palmette Verrier

Distance de plantation : 1,20 m.

Les deux premières branches sont palissées, d’abord horizontalement de chaque côté, puis redressées à 45 cm du tronc. Au centre, une troisième branche prolonge le tronc de 30 cm et est taillé à son tour.Deux branches naissent à cette intersection et sont palissées à 30 cm de distance.

Cette forme présente toutefois l’inconvénient de favoriser l’alimentation en sève des deux branches centrales au détriment des deux latérales.

Quelles sont les différentes formes palissées des arbres fruitiers : Palmette oblique

Distance de plantation : 2m.

Le scion est taillé à 20 cm environ, et deux branches sont dirigées obliquement à 45°. Une troisième prolonge le tronc pour être taillée à 30 cm au-dessus et former ainsi un 2ème étage.

La palmette oblique convient pour des murs de 2 m de hauteur maximum.

Quelles sont les différentes formes palissées des arbres fruitiers : Losange

Distance de plantation : 0,80 à 1 m.

Cette forme, qui n’est pas commercialisée, est facile à obtenir en partant du scion et s’apparente à la palmette oblique. Le scion est taillé à 15-20 cm du sol.

Deux branches sont palissées obliquement, formant entre elles un angle de 90 à 120°, d’autant plus grand que la hauteur souhaitée est moins importante (entre 1,50 et 2 m).

Du fait que les sujets sont espacés de 0,8 à 1 m, leurs branches s’entrecroisent et constituent une succession de losanges. C’est une solution originale pour les variétés peu vigoureuses de poirier ou de pommier et bien décorative au jardin d’agrément.

Vous savez désormais quelles sont les différentes formes palissées des arbres fruitiers ! Achetez tout l’équipement pour les réaliser sur notre boutique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *