Éclaircissement des pommiers

Vous êtes vous déjà posé la question de pourquoi était-il important d’éclaircir un arbre fruitier ? En éclaircissant, l’arbre s’épuisera moins à porter des branches chargées de fruits qui risquent de casser. Alors n’hésitez pas ! Continuez pour tout savoir sur l’éclaircissement des pommiers. 

L’éclaircissement est une technique ancestrale. Cependant, ce sont les pommiers et les poiriers qui ont d’avantage besoin d’être éclaircis, chacun, ayant une technique bien spécifique. 

Pour des raisons pratiques, privilégiez l’éclaircissement des fruitiers plantés en espaliers et des arbres de basse-tige. Notez que tous les arbres n’ont pas besoin d’être éclairci. Commencez par le pommier et le prunier, puis continuez avec le pêcher et l’abricotier. Évitez d’éclaircir le prunier et le cerisier. 

Éclaircissement des pommiers : pourquoi faire ? 

Éclaircir un fruitier consiste à éliminer les fruits en surplus. Mais pourquoi éclaircir un fruitier et quel en est l’intérêt. Les effets sont nombreux : 

  • Les fruits deviennent plus gros, plus goûteux et plus sucrés.
  • Des branches qui risquaient de se casser sous le poids des fruits, vous remercieront. 
  • Les risques de maladies seront moindres. 

Éclaircissement des pommiers : quand le réaliser ? 

Il y a tout de même une période à respecter pour éclaircir vos fruitiers. Vous pouvez commencer dès le mois de juin, une fois la chute physiologique des fruits ou bien lorsque vous constatez que vos fruits sont trop gros (environ 2cm de diamètre). 

Éclaircissement des pommiers : comment on fait ? 

Tout d’abord, l’éclaircissement se passe en deux temps. 

Dans un premier temps, il vous faudra secouer légèrement votre arbre afin que les fruits malades ou mal accrochés tombent. 

Dans un second temps, vous devez compter entre 8 à 15 fruits au mètre linéaire sur une branche charpentière. Pour un jeune arbre, nous vous conseillons de garder environ 8 fruits. En ce qui concerne les arbres de plus de 10 ans, gardez 15 fruits. 

Pour le pommier, gardez de préférence 1 à 2 fruits par bouquets situés au centre. À l’inverse, supprimez les fruits du centre et conservez 1 à 2 poires en périphérie pour le poirier. 

De plus, vous devrait vous assurer que chaque fruit est entouré à peu près d’une quarantaine de feuilles saines et séparées d’environ 15 cm d’un second fruit. Pour finir, il vous faudra éliminer les fruits malades afin que ceux restants, soient en bonne santé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *