Comment tailler vos rosiers ?

Pour obtenir des floraisons abondantes, la taille de vos rosiers s’impose. Arbustif, grimpant, buisson ou couvre sol : à chaque variété ses bons gestes. Contrairement aux idées reçues, la taille des rosiers se fait à la fin de l’hiver, en février ou en mars selon les régions, ou au tout début du printemps. Mais alors comment tailler vos rosiers ?

Comment tailler vos rosiers : Rosiers buissons

Rosiers à grandes fleurs et rosiers à massifs se taillent début février dans le Midi, début mars en région parisienne, fin mars dans le Nord et l’Est.

On commence par nettoyer les rosiers en supprimant le bois mort et les rameaux trop grêles. Selon la vigueur de la plante, il convient de garder ensuite de 3 à 6 branches, si possible bien réparties.

La taille est, chaque année, l’occasion de rajeunir les rosiers en limitant le nombre de ramifications. Il ne faut pas craindre de tailler court (3 yeux, soit 10 cm environ) sauf dans le cas de variétés vigoureuses qui peuvent être taillées beaucoup plus long (10 à 15 cm, parfois plus). De même, tailler une branche faible plus court qu’une branche forte.

Il faut sectionner 1/2 cm à 1 cm au dessus d’un bourgeon. Ce dernier doit être dirigé vers l’extérieur de la touffe s’il s’agit d’une variété à port dressé, et plutôt placé sur le dessus du rameau dans le cas d’une variété à port étalé.

Comment tailler vos rosiers : Rosiers grimpants

Les rosiers grimpants non remontants ne se taillent qu’en été, après la floraison.

Les rosiers grimpants remontants, en revanche, sont les premiers rosiers à tailler, car ce sont les plus précoces à entrer en végétation : les long rameaux principaux servent à atteindre la hauteur voulue. Les rameaux secondaires, palissés le plus horizontalement possible, ou même arqués, garnissent le support.

Cet ensemble constitue les branches charpentières qui sont conservées plusieurs années. Elles ne sont supprimées qu’au fur et à ma sure, lorsque de jeunes pousses vigoureuses peuvent les remplacer.

La taille de ces rosiers consiste à supprimer d’abord le bois mort. Les longs rameaux secondaires sont ensuite réduits d’un tiers ou d’un quart selon l’emplacement à garnir.

Les jeunes pousses, dont l’extrémité trop tendre a gelé en hiver, sont raccourcies d’autant.

Les rameaux courts qui, souvent ont porté des fleurs, sont taillés à 3 yeux, soit à 8 ou 10 cm.

Le palissage intervient ensuite, en répartissant au mieux les rameaux sur la surface à garnir.

Comment tailler vos rosiers : Rosiers miniatures

Les extrémités des branches sont taillées à la cisaille tous les trois ans, supprimez les rameaux morts et éclaircissez le centre du rosier au sécateur.

Comment tailler vos rosiers : Rosiers arbustes

La taille de formation a pour but de créer la charpente du rosier : les deux ou trois premières années, chaque pousse est taillée à 20-25 cm de son point de départ.

Par la suite, la taille se limite généralement à un nettoyage, c’est-à-dire la suppression des branches mortes ou des branches trop âgées.

La taille est aussi fonction du port de l’arbuste : lorsque les branches sont arquées et contribuent ainsi à la beauté de la plante, elles sont conservées dans tout la longueur.

Au contraire, lorsque l’arbuste est érigé, il est souvent nécessaire de raccourcir les branches – ou de les arquer – pour provoquer des ramifications.

Vous savez désormais comment tailler vos rosiers. Vous pourrez vous fournir votre sécateur sur notre site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *