Comment entretenir vos rosiers ?

S’il n’a pas pu être effectué en automne, un labour superficiel est exécuté en hiver. S’il n’a eu lieu qu’en mars, après la taille, c’est l’occasion d’enfouir un engrais rosiers pour stimuler le départ de la végétation. Sinon l’engrais est enterré, à cette époque, à la faveur d’un simple griffage. Alors comment entretenir vos rosiers ?

Comment entretenir vos rosiers : Arrosage, binages et paillis

Les rosiers ont besoin d’être arrosés et binés pour développer une belle végétation et produire de belles fleurs.

Pour ménager fleurs et feuilles, évitez de les mouiller, et privilégiez l’arrosage au pied des rosiers ; une installation de goutte à goutte est idéale pour ce faire.

La fréquence des arrosages est à adapter aux conditions climatiques, mais chaque arrosage doit être assez copieux pour apporter l’eau jusqu’à l’extrémité des racines.

Quelques jours après un arrosage, binez pour “écrouter” le sol et l’aérer. Vous prolongerez ainsi l’effet bénéfique de l’arrosage. Cette opération permet en même temps de supprimer les mauvaises herbes qui utilisent à leur profit l’eau et les engrais apportés aux rosiers.

Un paillis de paille, de tourbe ou d’écorce, permet de réduire la fréquence des arrosages et des binages en maintenant plus longtemps la fraîcheur du sol.

Comment entretenir vos rosiers : Suppression des “gourmands”

De temps à autre, sur certains rosiers, vous voyez apparaître une pousse vigoureuse, ne portant pas les mêmes épines ni surtout les mêmes feuilles que celles de la variété : ce sont des feuilles à 7, 9 voire 11 folioles, petites et vert clair.

Ces poussent apparaissent sous la greffe, parfois sur les racines, et même sur les tiges des rosiers tiges ou pleureurs.

Ce sont des rejets ou “gourmands”, issus du porte-greffe, qui détournent la sève à leur profit et sont susceptibles de faire périr la partie greffée, donc la variété.

Les “gourmands” doivent être supprimés à leur point de départ le plus tôt possible, au sécateur, au greffoir ou à la serpette, selon leur emplacement.

Comment entretenir vos rosiers : Suppression des fleurs fanées

Les fleurs fanées nuisent à l’ensemble d’un massif de rosiers. Il est donc nécessaire d’éliminer les roses au fur et à mesure qu’elles “passent”. De surcroît, on évite la formation des fruits et on favorise l’apparition de nouvelles pousses.

Coupez la fleur fanée ou l’inflorescence 1/2 à 1 cm au-dessus de la première feuille bien formée (à 5 folioles).

Certaines variétés de rosiers arbustes ont une fructification intéressante : il est évident qu’il ne faut pas dans ce cas supprimer les fleurs fanées si l’on veut en bénéficier.

Comment entretenir vos rosiers : Taille estivale des rosiers non remontants

Courant juillet, lorsque la superbe floraison de ces rosiers s’achève, c’est le moment de les tailler et de les nettoyer.

S’ils sont suffisamment vigoureux, les nouvelles pousses sont assez nombreuses pour que vous puissiez supprimer entièrement les branches ayant fleuri. Sinon, vous ne coupez que les plus anciennes, reconnaissables à leur bois plus foncé.

Conservez les autres, sur lesquelles vous éliminez toutes les inflorescences fanées. Le cas échéant, consolidez le palissage.

Comment entretenir vos rosiers : Soins d’été

Après la floraison de juin, les rosiers ont besoin de stimulant. Un nouvel apport d’engrais rosiers ou mieux, d’engrais fleurs plus riche en azote et plus rapidement assimilable, un griffage et un bon arrosage vont provoquer un regain de végétation.

Selon les conditions climatiques de l’été, arrosages et binages vont se succéder à un rythme plus ou moins rapide.

Les rosais grimpants sont palissés au fur et à mesure de leur croissance : les branches sont alors plus souples et peuvent être plus facilement arquées si besoin.

Les traitement sont toujours nécessaire, mais il est vrai que des rosiers bien entretenus vigoureux, résistent mieux aux attaques des parasites et maladies. Certaines variétés sont plus sensibles que d’autres.

Comment entretenir vos rosiers : Nettoyages d’automne

Fin octobre, même s’il reste quelques roses, elles sont rarement très belles. Cueillez les dernières pour fleurir la maison, puis procédez à un nettoyage systématique des plates-bades et des massifs.

Les feuilles sont ramassées et brûlées pour éviter toute contamination parasitaire ultérieure, les branches sont rabattues à 40-50 cm du sol pour leur éviter d’être malmenées par le vent. Les massifs y gagnent en netteté.

Un labour superficiel à grosses mottes avec apport d’engrais peut alors intervenir et les rosiers sont buttés pour l’hiver par la même occasion.

Comment entretenir vos rosiers : Protection contre les gelées

Dans les régions aux hivers rigoureux, vous pouvez couvrir les massifs de rosiers d’une couche de feuilles mortes, mais surtout protéger les têtes des rosiers tiges et des rosiers pleureurs en les garnissant de fibre de bois ou de paille maintenue par une feuille de polyéthylène, ou mieux en utilisant du voile d’hivernage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *