Comment créer une rocaille ?

Les jardins de rocailles ont connu une grande vogue au XIXe siècle. Destinés à l’origine à recueillir les plantes de collectionneurs passionnés, ce n’est que plus tard que l’on a cherché à faire de ces jardins de rocailles des répliques miniatures d’un paysage montagnard. Une rocaille réussie sera donc celle qui s’inspirera le plus possible de la nature et fera oublier que la main de l’homme est passée par là. Mais alors comment créer une rocaille ?

Comment créer une rocaille : L’implantation de votre rocaille

Un terrain en pente

Commencez par préparer le terrain ; l’installation d’une rocaille se fait sur un terrain en pente, talus naturel ou créé artificiellement.

La construction d’une maison, avec ses grands mouvements de terre, est une bonne occasion pour cela.

Le terme de rocaille évoque généralement un environnement sec et très ensoleillé, mais il en existe aussi pour milieux ombragés et frais, au bord d’un ruisseau par exemple.

Sans oublier que le relief et la présence de nombreuses roches créent de petites zones ombragées et plus fraîches.

Le bon sol

Les plantes alpines supportent parfaitement un sol pauvre mais craignent par dessus tout un excès d’humidité, qui fera pourrir les racines et périr la plante.

En sol lourd et argileux, il est essentiel d’amender avec du sable grossier et, si nécessaire, de prévoir l’installation d’un système de drainage.

Il peut s’agir d’une simple tranchée creusée à une quarantaine de centimètres de profondeur, et remplie de cailloux grossiers.

Un désherbage soigné

Une fois le relief de votre rocaille façonné, le sol éventuellement amendé, supprimez la maximum de mauvaises herbes vivaces qui entreraient rapidement en compétition avec les plantes alpines.

Celles-ci, issues d’un milieu naturel où il y a peu de concurrence, ne résisteraient pas longtemps face à l’invasion de certaines de nos mauvaises herbes les plus courantes.

Comment créer une rocaille : Pierres et roches

Harmonisez les éléments minéraux

Utilisez des pierres de votre région ; elles s’intégreront mieux à votre décor qu’une roche venue de très loin. En outre, son prix ne sera pas majoré de coûteux frais de transport.

Une disposition naturelle

Soyez prudent, tracez un croquis préalable, afin de prévoir la répartition des pierres, et éviter ainsi d’avoir à les déplacer de nombreuses fois.

Si vous observez des paysages alpins ; vous remarquerez que les grosses pierres sont situées dans le bas des pentes, et les plus petites en haut. Respectez cette disposition.

Orientez toutes les pierres dans la même direction, l’effet sera plus naturel. Faites toujours reposer les roches sur leur face la plus stable.

Les plus grosses seront enterrées d’au moins le tiers de leur hauteur, et si possible scellées avec du béton. Le tout doit être parfaitement stable.

Pensez aussi à incliner les pierres, légèrement en arrière, afin de permettre l’écoulement des eaux de pluie vers l’intérieur de la rocaille.

La disposition des pierres est importante (ne les répartissez pas de façon régulière), elle doit avoir l’air d’être le fruit du hasard.

Faites des petits groupes de 3 ou 5 grosses roches, accompagnées de pierres plus petites, et laissez de temps en temps une grosse pierre seule.

Pour une intégration parfaite de votre rocaille dans le jardin, réservez quelques pierres que vous disséminerez dans le reste du jardin, en guide de rappels.

Comment créer une rocaille : Plantez votre rocaille

Les végétaux de montagne sont souvent des plantes au port prostré, adaptées au vert et à des conditions assez rudes, en particulier l’alternance contrastée des températures diurnes et nocturnes.

La belle saison plus courte en montagne conduit les plantes alpines à adopter un cycle plus rapide, avec des floraisons généralement brillantes.

De même, dans leur milieu naturel, ces plantes ne disposent souvent que d’un sol peu profond et parfaitement drainé.

A l’ombre des grosses roches, choisissez des végétaux adaptés à un ensoleillement moindre.

Les végétaux utilisés dans les rocailles ne sont pas tous des plantes alpines : d’autres végétaux peuvent être plantés, intéressants pour leur port, leur adaptation à un sol bien drainé, leur feuillage…

Commencez avec des espèces faciles, en les sélectionnant de façon à avoir des floraisons échelonnées toute la saison. Jour sur les formes, dressées, tapissantes, en coussins…

Le fond de la trame végétale de votre rocaille sera constitué de quelques végétaux persistants et de conifères nains.

S’ajouteront ensuite toutes les plantes vivaces qui représentent la partie la plus caractéristique d’une rocaille.

Groupez plusieurs pieds de la même variété, et disposez les sur la rocaille avant de les planter. Vous jugerez mieux de l’effet produit.

Réutilisez plusieurs fois la même variété dans votre aménagement, il y gagnera en cohérence et en unité.

Prévoyez aussi quelques petits bulbes botaniques pour avoir une rocaille fleurie dès la sortie de l’hiver.

Les deux ou trois premières années, vos vivaces seront encore peu étoffées, vous pourrez semer quelques plantes annuelles, par tâches de couleur, pour occuper le terrain en été.

Comment créer une rocaille : Réaliser une rocaille en pots

Si vous n’avez pas la place pour installer une véritable rocaille, vous pouvez créer des mini-jardins de rocaille ; il suffit d’utiliser les plantes adaptées, plantes grasses, plantes alpines, ect.

Associez différents pots, utilisez une auge ou un bac de faible profondeur dans lesquels vous cultiverez différentes espèces.

Ces plantes sont généralement bien adaptées à cet usage : en effet, adaptées à la sécheresse et aux milieux rocheux, elles s’accommodent très bien d’une culture en pot où le substrat disponible est en quantité limitée, et les arrosages parfois parcimonieux.

N’hésitez pas à rajouter des graviers et des cailloux à votre substrat pour optimiser le drainage, clé de la réussite de votre mini-rocaille.

Pensez également à protéger ces potées en hiver, avec un voile d’hivernage où, si vous disposez d’une véranda hors gel, de les y mettre à l’abri des fortes gelées.

Comment créer une rocaille : Les végétaux à utiliser

Arbustes et conifères

Épicéa “Nidiformis”, genévrier “Bleu Star”, genévrier nain, ainsi que des cryptomeria nains “Elegans Nana” ou encore certains faux cyprès , obtusa ou pisifera.

Parmi les petits arbustes à feuillage persistant, certains abélias comme grandiflora “Prostrata”, au port étalé, des berberis persistants comme B.buxifolia “Nana”, des cotoneasters, C. dammeri, un très bon couvre-sol et un grand choix parmi les nombreuses variétés de fusain fortunei.

Plantes vivaces

Aubriète deltoïde, campanule des Carpates ou portenschlagiana, oeillet des Alpes, gentiane acaule, thlaspi sempervirens, joubarbe toile d’araignée, arméria, lychnis, phlox subulate, sédum, alysse corbeille d’or, cerastium, thym, arabette des Alpes…

Vivaces pour rocailles ombragées

Ajuga, astilbe arendsii, primevère, tiarella, violette et bien sûr de nombreuses fougères, asplenium, langue de boeuf et dryopteris.

Plantes annuelles

Alysse maritime, eschscholtzia, ficoïde, gazania, pourpier, phlox de Drummond…

Bulbes à floraison printanière

Crocus, perce-neige, iris reticulata, narcisse et tulipe botanique… ainsi que sternbergia et cyclamen d’été pour leur floraison tardive (fin d’été, automne).

Comment créer une rocaille : Circulez dans votre rocaille

Dans une rocaille de grande taille, il conviendra de prévoir un petit chemin pour accéder à l’intérieur, ne serait-ce que pour les travaux d’entretien.

Le plus simple étant d’installer des pas japonais, faits de la même pierre que celle utilisée pour la rocaille.

Si le terrain est très pentu, prévoyez quelques marches pour y accéder plus facilement.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour créer votre rocaille, il ne vous reste plus qu’à vous équiper sur notre boutique en ligne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *