À quoi sert la formation des arbres fruitiers ?

Un scion d’arbre fruitier, livré à lui-même, aboutirait à la formation d’un arbre de végétation touffue, trop importante dans sa partie supérieure. La floraison pourrait être correcte mais les fruits, trop nombreux, mal éclairés, mal nourris, resteraient petits et de qualité médiocre. Alors à quoi sert la formation des arbres fruitiers ?

La formation des fruitiers vise à répartir la végétation de façon équilibrée sur l’arbre. Les formes palissées sont recherchées car souvent les seules à pouvoir être cultivées dans les petits jardins d’aujourd’hui.

À quoi sert la formation des arbres fruitiers : But de la formation

Elle vise à répartir la végétation d’une manière équilibrée. La diversité des solutions possibles explique le grand nombre de formes sous lesquelles on peut cultiver des arbres fruitiers.

Certaines d’entre elles, surtout parmi les formes basses, très en vogue au siècle dernier, ont disparu parce que trop compliquées, donc trop coûteuse à obtenir et à maintenir.

Par contre, les formes palissées subsistent car ce sont bien souvent les seules à pouvoir être cultivées dans les petits jardins des lotissements actuels.

À quoi sert la formation des arbres fruitiers : Principe de la formation

La taille d’un rameau provoque le départ des bourgeons situés à son extrémité : c’est ainsi que sont créées les premières branches dites “charpentières” et, par la suite, les “coursonnes” et ramifications secondaires qui portent les fleurs, donc les fruits.

Les branches charpentières les plus basses sont conservées plus longues que celles situées plus haut qui reçoivent davantage de sève.

Les coursonnes sont obtenues, soit par la taille, en ne laissant les charpentières s’allonger que progressivement (formes classiques), soit par l’arcure (haies fruitières).

L’arcure, pratiquée systématiquement pour les haies fruitières, ralenti la sève et permet l’entrée en végétation de la plupart des bourgeons qui, sans cela, seraient restés latents.

La vigueur du porte-greffe a aussi son importance dans la taille de formation car les boutons à fleurs ne se forment que si la coursonne est d’une vigueur moyenne.

C’est pourquoi, toujours dans un soucis d’une bonne répartition de la sève, un sujet vigoureux est taillé plus court : l’afflux de sève se portant sur un plus petit nombre de bourgeons engendre, chez ces derniers, une vigueurs accrue.

Vous connaissez désormais le but de la formation des arbres fruitiers ! N’hésitez pas à vous rendre sur Jardinet.fr afin de vous équiper pour ces travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *