Jardinet, équipez votre jardin au meilleur prix

Piège à phéromone Droso Trap - mouche

Piège à phéromone jaune Droso Trap pour lutter biologiquement face à la présence de drosophiles telles que les mouches ou moucherons asiatiques - Drosophila suzukii.
Piège à phéromone jaune Droso Trap pour lutter biologiquement face à la présence de drosophiles telles que les mouches ou moucherons asiatiques - Drosophila suzukii.


Piège Droso Trap à phéromones M2I pour lutter biologiquement face à la présence de drosophiles telles que les moucherons asiatiques (Drosophila suzukii) présents sur les fruits (cerises, fraises, framboises, etc.). Facile à installer et respectueux de l’environnement. 

Piège à phéromone  Droso Trap - mouche : Modèle

  • A utiliser avec un diffuseur de phéromone (Vendu séparemment).
  • Ne pas oublier d'acheter séparément les phéromone adaptées à l'insecte ravageur à traiter.
  • Action : Les mouches des fruits, des Agrumes, Cerises, Olives, Pêches, Abricots, Figues, Fruits exotiques...
  • Le piège Mc Phail est efficace contre les adultes
  • Piège Mac Phail Trap jaune à utiliser avec les kairomones contre le ravageur
Les phéromones :
Les phéromones sont des substances secrétées par un être vivant (plante ou animal) et qui reçues par un individu de sa propre espèce (communication intraspécifique) provoquent une ou plusieurs réactions spécifiques.
Ce sont des substances non nocives qui permettent de détecter ou de lutter contre les insectes ravageurs tout en répondant à l'exigence écologique de respect de l'environnement et d'arrêt programmé des pesticides. L'insecte dispose de capteurs olfactifs sur ses antennes. Il transforme le signal chimique en signal nerveux. Les kairomones et les phéromones influent donc sur son comportement.
En reconstituant la phéromone par bio-mimétisme, on peut donc piéger ou perturber l'insecte et ainsi réduire progressivement les populations et donc les dégâts occasionnés. Les phéromones, non nocives, permettent ainsi notamment de lutter contre les insectes ravageurs en les attirant, les perturbant ou les repoussant.

Piège à phéromone : Avantages

  • Il peut attraper différents types d'insectes en fonction des phéromones utilisées .
  • On ne peut utiliser qu’une seule variété de capsule par piège. Si vous souhaitez capturer deux espèces différentes, il faudra installer deux pièges.
  • Les insectes sont attirés par les phéromones pour ensuite tomber d’épuisement ou autres dans le piège.
  • Une fois le piège rempli, il se nettoie ou se change .
  • Lutte biologique efficace pour cultures avec piégeage par phéromone.
  • Solution biologique pour votre jardin
  • Sans pesticide
  • Sélectif

Piège à phéromone  Droso Trap - mouche: Mode d'emploi

  • Enlever le capuchon du diffuseur et visser le flacon sur le volant.
  • Déposer le volant sur la partie supérieure du siège, flacon vers le haut.
  • Remplir la partie inférieure du piège avec de l'eau additionnée de savon liquide non parfumé ou bien de d'huile de type paraffine d'origine végétale et fermer le piège.
  • Les mouches attirées par la kairomone pénètrent dans le piège et se noient dans l'eau savonneuse.

Astuce :
Pour les pièges suspendus, il est possible d’ajouter un petit caillou pour que le vent ne les fassent pas tournoyer.

Précautions d'emploi :

  • Tenir hors de portée des enfants.
  • Une fois nettoyé, le piège peut être réutilisé pour la saison suivante.
  • Utilisez toujours les pièges pour les mêmes ravageurs, car ceux-ci sont imprégnés de l’odeur de la phéromone déjà utilisée (même d’une année sur l’autre).
  • Il est indispensable d'utiliser ensemble le piège et la phéromone correspondante (inefficacité des phéromones utilisées sans le bon piège).
  • Pour plus d'efficacité, les pièges doivent être positionnés aux distances requises. Dans le cas du piégeage de lutte, ils ne doivent pas être trop éloignés les uns des autres afin d’effectuer une bonne couverture de la zone.

M2i, au travers de sa filiale M2i Biocontrol, est leader dans le domaine des phéromones pour la protection biologique des cultures. cultures                                                                                                    

Le Biocontrôle recouvre les méthodes de protection des végétaux par des mécanismes naturels utilisés dans un cadre de la lutte intégrée contre les ennemis des cultures. Il constitue une alternative crédible et durable à l’utilisation des produits pesticides.
Les médiateurs chimiques ou substances sémiochimiques (communément appelés phéromones) et leurs usages contre les ravageurs des cultures relèvent du Biocontrôle.

Une phéromone est une substance naturellement secrétée et émise en quantité infime par une espèce et qui, reçue par un individu de cette espèce provoque un comportement ou une réaction spécifique. Elle constitue un signal olfactif agissant comme un messager entre les individus d’une même espèce.
Ces substances non nocives sont reproduites en laboratoire par biomimétisme, et  permettent ainsi de lutter contre les insectes ravageurs en les attirant, les perturbant ou les repoussant.

Les phéromones répondent à l’exigence écologique de respect de l’environnement et de la biodiversité en s’intégrant dans les démarches d’agro écologie encouragés par les autorités publiques en Europe et dans le monde.

BIEN RECONNAITRE LE BON RAVAGEUR

Pour choisir la phéromone la mieux adaptée, il faut arriver à déterminer exactement quel ravageur attaque vos plantes. Il peut parfois être difficile de reconnaitre le ravageur qui détruit vos cultures, pour cela, il faut recueillir un maximum d'information sur lui et cela peut prendre plusieurs jours avant de l'identifier. Il faut donc bien observer, reconnaître les dégâts puis procéder à l’identification.

Mieux identifier pour mieux intervenir
  • L'observation peut se faire à tout moment de la journée :
  • Le matin : on reconnait le flétrissement partiel ou total des plantes ou feuilles grignotées et racines rongées.
  • Le soir : peut-être aussi utile dans les cas des ravageurs nocturnes.

Certains ravageurs rongent la plante de l'intérieur et rien n'est visible au dehors.
Regardez le dessous des feuilles, le ravageur y sera peut-être caché ou peut-être au pied de la plante.
Attention : rappelez-vous que celui qui rôde n'est pas forcément l'auteur des dégâts !

Mieux vaut prendre un peu de temps pour effectuer le bon diagnostic, plutôt que de traiter à tort et à travers les cultures sans guérir !

Pour lutter contre les insectes ravageurs qui mettent en péril vos cultures, retrouvez tous les Pièges et les phéromones dans la boutique jardinet.fr