Tout savoir sur le jardin vertical

Tout savoir sur le jardin vertical

Tout le monde n’a pas la possibilité de jardiner à sa guise. Le jardin vertical est la solution idéale pour les adeptes du jardinage qui ne possèdent pas de jardin ! Vous souhaitez tout savoir sur le Jardin vertical ?

Tout savoir sur le jardin vertical : Concept

Un jardin vertical est une méthode de culture hors-sol, qui permet de cultiver des légumes, et des plantes étage par étage. Le principe est de pouvoir cultiver sans avoir obligatoirement de l’espace au sol, du moment que les plantations bénéficient d’un ensoleillement correct et d’eau.

Le jardin vertical permet de cultiver vos plantations sur une surface prenant peu de place dans votre intérieur comme en extérieur. La culture peut se faire en terre ou dans un substrat inerte tel que le sable ou les billes d’argiles. Il est possible de confectionner votre jardin potager vertical pour quelques euros. Cependant il existe des systèmes bien plus développés (certains automatisés) dans des tarifs plus onéreux.

Le jardin vertical se fait de plus en plus en intérieur. Il devient facile pour tout un chacun de cultiver chez soi à l’heure actuelle.

Tout savoir sur le jardin vertical : Avantages et inconvénients

Les avantages

  • Tout d’abord, le gain de place. En effet, même si un jardin vertical ne pourra jamais remplacer un véritable jardin, il a toutefois l’avantage de ne pas prendre de place et est donc idéal en intérieur.
  • Un autre avantage est la faible consommation d’eau qu’il entraîne. En effet, une fois que vous arrosez le bac le plus haut, tous les bacs inférieurs seront touchés. Si toutefois vous remarquez un trop plein d’eau, il sera toujours possible de récupérer celle-ci (la plupart des jardins verticaux possèdent un récupérateur d’eau).
  • La sécheresse aura un impact moins néfaste sur vos cultures hors-sol. En effet, la terre contenue dans votre jardin vertical restera humide bien plus longtemps.

Les inconvénients

  • Toutes les plantes ne sont pas cultivables dans ce type de jardin ! En effet, il est important de prendre en considération la taille des racines de chacune. Les tomates par exemple, nécessiteront beaucoup plus de place que les autres plantes.
  • Rien ne vous empêche de créer des bacs plus gros pour ces types de plantes mais gardez bien à l’esprit que le but recherché est de prendre le moins de place possible.
  • Il vous est possible de créer par vous même un jardin vertical. Il existe toutefois des jardins verticaux vendus dans le commerce spécialement étudiés pour vous garantir des plantes florissantes ! Cependant le coût de certains de ces modèles peut être onéreux et mérite réflexion.

Tout savoir sur le paillage biodégradable

Tout savoir sur le paillage biodégradable

La plupart du temps, il est recommandé pour réaliser un parterre de fleur, ou pour des plantations en général, d’utiliser un paillage. Cette technique permet de bloquer le développement des mauvaises herbes en les privant de la lumière. Le plus souvent, les toiles de paillages sont conçues en matière synthétique, cependant, il existe des alternatives bien plus écologiques. Vous souhaitez tout savoir sur le paillage biodégradable ?

Tout savoir sur le paillage biodégradable : les différents types

Le paillage biodégradable en paillettes :

C’est l’un des paillages les plus utilisés car il est facile à disperser sur le sol et donne un côté esthétique au jardin. Il en existe différentes sortes :

  • L’écorce de bois : Le plus souvent de l’écorce de pin. Il faut cependant surligner que les écorces de pin ont tendances à acidifier le sol. Il faut donc les utiliser avec parcimonie !
  • La paille : C’est le paillage biodégradable par excellence.
    En plus d’être facilement accessible, la paille présente l’avantage d’être bon marché.
  • Les écorces de coco : Contrairement aux écorces de pin, les écorces de coco ne vont pas influer sur l’acidité de votre sol.
Le paillage biodégradable en rouleaux :

Les paillages biodégradables en rouleaux sont plus pratiques à poser et beaucoup moins volatiles. Lors de leur dégradation, ils laissent passer les minéraux et éléments organiques nécessaires au bon développement des végétaux (contrairement aux toiles en polypropylène).

  • La toile de jute : Ce paillage est fait de fibres de jute ou de sisal. Elle se dégrade naturellement et apporte un aspect plus naturel à votre jardin.
  • La toile de paillage en coco : Elle présente une plus longue durée de vie. En se dégradant, la toile de paillage en coco se transforme en humus, nourrissant ainsi vos sols.
  • La toile en amidon de maïs : Cette toile est issue de la fermentation du sucre et de l’amidon de maïs. Sa couleur permet une adaptation discrète à l’environnement et sa densité contribue à une manipulation très pratique.

Tout savoir sur le paillage biodégradable : Les avantages

En plus d’être biodégradables et donc respectueuses de l’environnement, les toiles de paillages biodégradables possèdent les avantages suivants :

  • Elles bloquent l’apparition des mauvaises herbes en limitant le rayonnement solaire.
  • Elles limitent le phénomène de l’érosion des sols et diminuent les chocs thermiques.
  • Ces toiles retiennent l’humidité en été réduisant ainsi la fréquence des arrosages (économie d’eau).

Tout savoir sur le paillage biodégradable : Les inconvénients

Certes le paillage biodégradable possède de nombreux avantages, cependant, il est important de prendre en considération plusieurs inconvénients :

  • Ces toiles de paillages sont moins résistantes que leurs congénères en polypropylène.
  • Leur longévité est moindre que les toiles synthétiques car elles se dégradent au fil du temps.
  • Le prix est souvent plus élevé que les autres systèmes de paillage.

Comment choisir votre engrais ?

Comment choisir son engrais ?

Il existe différents types d’engrais adaptés aux besoins de chacun. Ils sont regroupés en deux catégories majeures, les engrais naturels et les engrais chimiques. Ainsi, plusieurs paramètres sont à prendre en compte dans le choix de votre engrais. Mais alors comment choisir votre engrais ?

Comment choisir votre engrais : Caractéristiques

Il est important de bien faire la différence entre amendement et engrais. En effet, ce sont tous deux des fertilisants ayant chacun un effet différents sur votre terre.

  • L’amendement vise à améliorer la structure physique de votre sol et les propriétés physiques qu’il contient. L’amendement le plus connus est la chaux qui est utilisée pour réduire le pH des sols et ainsi rendre vos terres plus productives.
  • L’engrais quant à lui, a pour but d’assurer la croissance de vos plantations en apportant à votre sol les nutriments nécessaires qui ne sont pas toujours présents.

Comment choisir votre engrais : Engrais naturels

Les engrais naturels “organiques” :

Ils sont généralement d’origine végétale ou animale. Pour qu’un engrais soit qualifié d’engrais naturel, il doit provenir d’une matière vivante (plantes, animaux…) n’ayant pas reçu de traitements chimiques (pesticides par exemple).

La plupart du temps les engrais sont issus de matière naturelle clairement définie :

Les engrais naturels “minéraux” :

Comme le nom l’indique, les engrais minéraux sont issus de matières inertes provenant de gisements naturels (phosphate, potasse).

Les engrais minéraux peuvent être simples ou composés :

  • Simple : L’engrais est alors composé d’un seul élément (phosphore, azote ou potassium).
  • Composé : L’engrais est alors composé des différents éléments. Il est donc qualifié d’engrais de synthèse (NPK=Azote+Phosphore+potassium).

Comment choisir votre engrais : Engrais chimiques

Les engrais chimiques : 

Les engrais chimiques permettent d’acquérir plus de rendement et sont souvent utilisés dans le cadre d’une agriculture intensive. Premièrement, détaillons les trois grandes familles d’engrais chimiques :

    • Les engrais azotés : Ces engrais apportent une grande quantité d’azote qui donne une couleur éclatante au feuillage et dynamise la croissance des plantes.
    • Les engrais potassiques : Ces engrais renforcent le système racinaire des plantes et accélèrent la croissance des bulbes et des racines.
    • Les engrais phosphatés : Rendent vos plantations plus résistantes aux maladies et accentuent la formation des graines.

Ainsi, il est important de savoir qu’un engrais peut être utilisé sous forme liquide. Un engrais liquide se dilue dans l’eau et s’administre par arrosage. L’engrais liquide est très pratique, car il fournit très rapidement les nutriments nécessaires à vos plantations. Cependant il faut faire attention, car un surdosage de ce genre de produits peut entraîner la perte de vos cultures.

Si vous souhaitez opter pour un engrais liquide plus responsable, le purin d’ortie est fortement conseillé.

Comment choisir votre engrais : Le prix

  • Pour les engrais organiques, le prix se situe entre 5 et 12 € le kilo sachant que un kilo d’engrais convient pour 50 m². Pour le compost ou le fumier, le litre se situe entre 0.25 et 50 centimes. Cependant même si le prix demeure beaucoup moins chère, la surface couverte n’excède pas 2 m².
  • Pour les engrais chimiques (en granulés), le prix se situe entre 3 et 8 € le kilo sachant qu’il existe des engrais pour rosiers et arbustes et des engrais pour potagers et arbres fruitiers. Il est vrai que les engrais chimiques (liquides) sont plus chères mais également plus efficaces. Le prix se situe entre 6 et 12 € le litre.

Tout savoir sur le coléus

Tout savoir sur le Coléus

Plante vivace en serre, cultivée comme annuelle, de 40 à 50 cm, à tige dressée, ramifiée, à feuillage décoratif, vivement coloré et panaché de rouge, jaune, blanc, violacé ou pourpre foncé. Les fleurs bleuâtres sont insignifiantes. Vous souhaitez tout savoir sur le Coléus ? En savoir plus

EPURE – Collection Dix façons de préparer

EPURE - Collection Dix façons de préparer.

Dans cet article un peu différent de d’habitude, nous vous proposons de découvrir un éditeur indépendant et français, qui vous offre de manière originale des recettes pour cuisiner vos fruits, légumes et aromates préférés. Partez avec nous à la découverte d’EPURE – Collection Dix façons de préparer. En savoir plus

Tout savoir sur la courge d’ornement

Tout savoir sur la courge d'ornement

Plante rampante ou grimpante, de 2 à 3 m de long, s’accrochant par ses vrilles rameuses. Feuilles grandes, cordiformes ; grandes fleurs blanches sans intérêt. Les fruits de forme variée, d’abord verts, deviennent blancs ou jaunâtres, ligneux et creux à leur maturité. Vous souhaitez tout savoir sur la courge d’ornement ? En savoir plus

Tout savoir sur le crocus

Tout savoir sur le crocus

Les plus connus des crocus sont ceux à floraison printanière mais il existe aussi des crocus à floraison automnale. Bien qu’intéressants, ils ne sont pratiquement pas commercialisés actuellement. Vous souhaitez tout savoir sur le crocus ? En savoir plus

Tout savoir sur le cosmos

Tout savoir sur le cosmos

Dans ce genre, comprenant vingt cinq espèces, trois seulement à floraison abondante sont cultivées pour la décoration du jardin. Vous souhaitez tout savoir sur le cosmos ? En savoir plus

Tout savoir sur le coréopsis

Tout savoir sur le coréopsis

Ce genre comprend de très nombreuses espèces annuelles et vivaces dont quelques-unes, à floraison abondante, sont cultivées pour la décoration des jardins. Vous souhaitez tout savoir sur le coréopsis ?

Tout savoir sur le coréopsis : Espèces annuelles

Attrait : Abondance et durée de la floraison.

Sol / Exposition : Tous sols, même secs. Toutes expositions. Résistent au climat maritime.

Culture : Semez en clair, en fin mars-avril, en pépinière bien exposée. Repiquez en place en mai, à 30 cm d’écartement. La floraison a lieu de juin à septembre. On peut semer clair en place en mai et éclaircir à 25/30 cm. Dans ce cas, la floraison a lieu de juillet à octobre.

Utilisation : L’abondance et la durée de la floraison des coréopsis annuels ainsi que leurs coloris vifs et lumineux leur donnent place dans tous les groupes de fleurs rustiques. Ils supportent facilement la transplantation en motte et peuvent ainsi remplacer, dans les corbeilles, des plantes de floraison plus précoce et moins durable. Leurs fleurs conviennent également bien à la confection de bouquets.

Coréopsis de Drummond

Plante velue, de 30 à 40 cm de hauteur, à larges feuilles, offrant de juin aux gelées, selon l’époque du semis, des fleurs jaune foncé à centre brun.

Coréopsis élégant

Plante haute de 25 à 75 cm. Tiges grêles, dressées, partant d’une rosette de feuilles dentées. Nombreux rameaux terminés par des fleurs étoilées, jaune d’or à centre brun foncé, de juillet à octobre.

Variété : Coréopsis élégant varié – Mélange de nombreux coloris pourpre, jaune, jaune et brun. Hauteur : 75 cm.

Tout savoir sur le coréopsis : Espèces vivaces

Oeil de jeune fille

Plante haute de 50 à 60 cm. Les fleurs de 5 à 8 cm de large, jaune vif, longuement pédonculées, se montrent en juin-juillet.

Attrait : Abondante floraison d’un jaune très lumineux.

Sol / Exposition : Bonnes terres assez légères. Exposition ensoleillée.

Culture : Semez en mai-juin en pépinière, en plein air. Repiquez en pépinière en août-septembre. Mettez en place en avril, à 40 cm d’écartement. Les Coréopsis lanceolata se multiplient également d’éclats de touffes en octobre ou en mars.

Utilisation : En association dans les massifs de vivaces, rocailles ; fleurs coupées.

Coréopsis verticillata

Plante à port buissonnant érigé, haute de 50 à 60 cm, à feuilles finement découpées, très différentes des autres espèces. Très nombreuses fleurs jaune clair de 4 cm de diamètre.

Attrait : Abondance de la floraison entre juin et septembre. Légèreté et élégance du feuillage.

Sol / Exposition : Tous sols. Exposition ensoleillée.

Culture : Le coréopsis verticillata se multiplie par division de touffes en octobre ou en mars. Plantez à 40 cm d’écartement.

Utilisation : Plates-bandes, massifs de vivaces.

Coréopsis grandiflora

L’espèce type n’est pas cultivée. Elle n’est pas cultivée. Elle est représentée par des variétés aux touffes généreuses qu’il faut rajeunir tous les 2 ou 3 ans pour avoir des plantes vigoureuses. Floraison de juin à octobre.

Variété : Coréopsis grandiflora “Sunray” – Fleurs doubles jaune d’or. Feuillage compact et ramifié. Plante très florifère. Hauteur 30 cm.